Le CISSS honore ses fondations

Les 12 fondations en santé et services sociaux de la région travaillent dans l'ombre pour rendre la vie des usagers plus agréable.

C'est pourquoi le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue a tenu à souligner leur apport inestimable, mardi.

Dans la dernière année, plus de 1,7 million de dollars ont été investis dans les installations et les services.

La fusion de neuf établissements en un, en 2015, aurait pu briser les liens. Au contraire, ç'a renforcé la communication.

Le président-directeur général du CISSS, Jacques Boissonneault, assure que les fonds sont investis localement.

« Chaque fondation est essentielle, elle amène une plus-value, une valeur ajoutée, que ce soit au niveau des équipements, au niveau de la qualité de vie de personnes en centres d'hébergement. Elles viennent souvent nous permettre d'aller plus vite ou plus loin. »

Attirer de nouveaux donneurs

Année après année, les gens sont de plus en plus sollicités et les fondations doivent se renouveler pour attirer de nouveaux dons, surtout des jeunes.  Elles essaient aussi de promouvoir les saines habitudes de vie.

Le président du conseil d'administration de la Fondation du centre hospitalier de Val-d'Or, Marc Girard, explique qu'il faut innover.

« Avec nos fondations, il faut innover et essayer de contribuer à l'achat d'équipement qui sert au plus grand nombre de population. Ce sont des choses que, quand tu arrives devant cette personne-là [pour la solliciter], il y a tout le temps un proche ou même cette personne-là qui soit l'a utilisé, veut l'utiliser ou va l'utiliser sous peu. »

En 2016, les investissements ont notamment permis l'achat d'un appareil de mammographie numérique à Rouyn-Noranda et à La Sarre, et une table d'angiographie numérique à Amos.

Dans les cinq dernières années, ce sont 5,7 millions qui ont été investis.

 

Voici les montants investis par chaque fondation et ce qui a été acquis ou les services supportés :

 

CISSS-AT

CISSS-AT