«Le CISSSAT priorise l'argent à la perspective clinique.» -l'APTS

Selon l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux, le CISSSAT priorise l'argent à la perspective clinique lors de ses choix d'interventions. 

C'est la conclusion tirée par l'organisme en raison, notamment, du fait que même si 220 personnes sont en attente d'évaluation psychologique dans la MRC de la Vallée-de-l'Or, le CISSS a plutôt choisi de faire évaluer 14 patients appelés à subir une chirurgie bariatrique. 

Le représentant syndical de l'APTS, Jacques-Michel Audet: 

«Les coûts à l'interne dans un service d'hôpital rapportent beaucoup plus au CISSSAT que le fait de donner des services auprès des gens de la communauté.»

Plus tôt cette semaine, l'APTS critiquait le CISSSAT, entre autres sur le manque de soutien et de reconnaissance qu'il offre à ses employés.