Le comité ARET dénonce les propos du gouvernement sur l'arsenic

Les déclarations des ministres Lionel Carmant et Benoit Charette à propos de l'arsenic à Rouyn-Noranda font rager les membres du comité ARET.

 

Le ministre Carmant, délégué à la Santé et aux Services sociaux, a tenté de minimiser l'importance des émissions toxiques de la Fonderie Horne, en disant qu'elles étaient 32 fois seulement plus élevées que la normes en raison de l'atteinte des normes de 2021.

Il a aussi parlé de diminution progressive des choses, ce qui n'est pas suffisant pour le comité ARET.

Les membres disent vivre dans l'insécurité et trouvent inacceptable d'avoir à respirer un cancérigène au quotidien.

Le comité a aussi dénoncé l'inaction du ministre de l'Environnement, Benoit Charette, alors que le gouvernement autorise toujours la Fonderie à émettre 67 fois plus d'arsenic que la norme permise.