Le Comité de citoyens veut la paix

Le juge de la Cour supérieure, Robert Dufresne, se donne un peu de temps pour décider s'il autorise un recours collectif de 70$M contre la mine Canadian Malartic.

Les avocats de la minière et du Comité de citoyens ont exposé leur point devant le tribunal cette semaine.

Les premiers ont rappelé que des sommes ont déjà été versées alors que les deuxièmes ont parlé des impacts de la mine dans leur vie de tous les jours.

La décision sera rendue dans les six prochains mois, comme l'indique la loi, mais elle le sera fort probablement avant.

Le porte-parole du Comité de citoyens de la zone sud, Guy Morrissette :

«Ça dépend, il y a toujours deux côtés à une médaille.  La minière a les moyens de payer.  Selon nous, ça ne couvre même pas tout.  70$ millions, c'est un chiffre assez juste pour régler les conflits à Malartic».

Par ailleurs, c'est au tour de la Chambre de commerce de Malartic de presser Québec d'autoriser l'agrandissement de la fosse.  Selon la Chambre, chaque mois qui passe coûte huit millions de dollars en salaires et quatre millions en impôts.