Le Conseil central ATNQ appuie les syndiqués Desjardins à Rouyn-Noranda

Le Conseil central de l'Abitibi-Témiscamingue-Nord-du-Québec donne son appui aux syndiqués de la Caisse Desjardins de Rouyn-Noranda, sans convention collective depuis aout 2017.

Divers délégués syndicaux affiliés à la CSN ont distribué des tracts sur l'heure du diner.

Les syndiqués de la Caisse populaire de Rouyn-Noranda ont voté à 86 % pour un mandat de grève de 5 jours, mais espèrent ne pas avoir à s'en prévaloir pour ne pas nuire aux clients.

Il faut que la partie patronale revienne à la table de négociations, martèle le président du Conseil central, Félix-Antoine Lafleur.

« On espère que le directeur entende raison, on espère qu'il traite avec respect ses employés, comme ils le méritent. De les traiter avec respect, ça veut dire donner de bonnes conditions de travail, donner un bon salaire, parce que ces personnes-là le méritent et parce que, à moins qu'on m'en fasse la preuve contraire, le Mouvement Desjardins est en santé financière. »

Par ailleurs, une audience est prévue le 23 novembre devant  le Tribunal administratif du travail dans ce dossier.

Le syndicat accuse le directeur général de la Caisse, Jean-Claude Loranger, d'ingérence dans les affaires syndicales pendant les négociations.