"Le coroner va aller plus loin" - Michel Leroux

Le rapport de la CNESST déposé le mois dernier sur le décès du policier Thierry Leroux, à Lac Simon, il y a 16 mois, en a laissé plusieurs sur leur appétit.

La CNESST reconnaît que l'intervention comportait des lacunes, mais n'a pas pu en dire plus pour protéger les policiers du Québec.

Le rapport est entre les mains de l'École nationale de police à Nicolet et du gouvernement provincial.

En attendant, c'est le rapport du coroner, qui sera déposé dans quelques semaines, qui pourrait avoir un réel impact.

Le père de Thierry, Michel Leroux :

«Le rapport du coroner, en ce qui me concerne, va toucher plus grand.  Je ne veux pas en dire trop pour ne pas lui mettre de la pression inutile.  Ce n'est pas la première fois qu'un policier décède dans ce genre d'intervention là au Québec, mais il faudrait que Thierry soit le dernier par exemple».

- Michel Leroux