«Le délai est discriminatoire» - La Coalition diversité sexuelle AT

Don de sang

La communauté LGBT aimerait que Santé Canada abaisse à nouveau ses règles pour le don de sang.

Présentement, les hommes gais ou bisexuels et les femmes transgenres ne peuvent pas faire un don dans un délai de trois mois de leur dernière relation sexuelle avec un homme.

C'est un délai plus court que dans le passé, mais toujours jugé sévère.

«C'est discriminatoire le délai de trois mois.  On devrait considérer d'abord les comportements à risques plutôt que l'orientation sexuelle d'une personne.  Dans une société égalitaire, on considérerait les comportements, peu importe l'orientation».

- Marie-Aimée Fortin-Picard, directrice générale de la Coalition d'aide à la diversité sexuelle de l'Abitibi-Témiscamingue

Par ailleurs, l'événement Fierté-Montréal débute jeudi.  Marie-Aimée Fortin-Picard estime que c'est toujours de mise :

«C'est autant d'actualité en 2019 de se rassembler pour les événements de la fierté.  On célèbre la diversité.  Notre société est remplie de personnes différentes.  La diversité sexuelle et de genre en fait partie».

- Marie-Aimée Fortin-Picard

Selon elle, le Québec est assez avancé sur les droits des LGBT, mais il reste du chemin à faire, spécialement pour les personnes trans et migrantes.