Le juge Girouard persiste et signe

Le juge abitibien Michel Girouard ne veut pas céder son poste.

Selon Radio-Canada et le Droit, le juge conteste sa destitution dans une lettre envoyée à la Cour fédérale.

Selon lui, le Conseil canadien de la magistrature a recommandé sa destitution, mais ça n'aurait pas été fait dans les règles, certains décideurs étant des unilingues anglais devant se baser sur un rapport en français.

Le juge Girouard est suspecté de s'être procuré de la cocaïne et d'avoir menti sur cette transaction.