Le meurtrier de Julie Boisvenu veut être libéré

Le meurtrier de Julie Boisvenu pourra demander une libération conditionnelle cet automne.

Quinze ans après le viol et le meurtre prémédité de la Sherbrookoise, Hugo Bernier pourra se présenter devant un comité de 12 personnes pour faire entendre ses arguments.

La famille Boisvenu compte bien se faire entendre lors de cette audition.

Le père de Julie, le sénateur rouynorandien Pierre-Hugues Boisvenu, ne croit pas à la réhabilitation du meurtrier de sa fille :

«Dans le cas d'Hugo Bernier, je doute.  C'est une déviance sexuelle.  Il a commencé ses premiers programmes huit ans après son incarcération.  Selon les données que j'ai en sept ans, il n'a pas un taux de succès très très élevé».

- Pierre-Hugues Boisvenu

Avec la collaboration de la salle des nouvelles de Bell Média.