Le Oui Québec Abitibi-Témiscamingue voit le jour

Les Témiscabitibiens souverainistes pourront maintenant s'impliquer davantage dans la cause de l'indépendance du Québec.

La table de concertation du OUI Québec Abitibi-Témiscamingue a été officiellement créée, dimanche, lors d'une assemblée générale à Rouyn-Noranda.

Une quinzaine de personnes y ont pris part, tout comme la présidente du OUI Québec, Claudette Carbonneau.

Une tournée régionale avait d'abord été faite pour sonder l'intérêt de la population au mouvement.

Le président nouvellement élu du OUI Québec Abitibi-Témiscamingue, Gérard Thomas, explique.

« Nous sommes tous d'avis, ceux qui participent à ça, que le Québec doit devenir souverain. Donc, on s'en va à la rencontre des citoyens et citoyennes pour discuter avec eux de quel serait le pays, notre pays, le Québec, un pays qui nous ressemble et qui nous rassemble. C'est l'objectif. »

Audrey Folliot, Bell Média. Gérard Thomas est président du Oui Québec Abitibi-Témiscamingue

Mobiliser tout le monde

Des rencontres citoyennes seront organisées dans chacune des MRC dans la prochaine année.

D'ici 2020, la table de concertation poursuivra la sensibilisation, mettra en place des comités ressources et mobilisera les citoyens, les PME, les organismes et les Premières Nations sur les enjeux de l'indépendance.

Gérard Thomas espère mobiliser le plus de gens possible.

« C'est sûr qu'avec tout le cynisme qu'on entend au niveau politique, c'est difficile pour les gens, il y en a qui y croient, qui n'y croient plus. On veut redonner espoir et le goût, surtout le goût, aux gens de s'impliquer, et c'est un départ, » conclut-il.