Le pire bilan routier en cinq ans dans la région

L'année 2018 a été la plus mortelle des six dernières années sur les routes de l'Abitibi-Témiscamingue

 

Selon les données dévoilées aujourd'hui (jeudi) par la Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), 21 personnes ont perdu la vie dans un accident de la route. 

C'est une augmentation de 50 % par rapport à l'an dernier, soit la deuxième plus importante de la province, et une hausse de 64 % par rapport à la moyenne des cinq années précédantes, soit la plus importante variation de la province.

On dénombre aussi 42 blessés graves et 686 personnes qui sont subi des blessures légères, deux données en très légère augmentation, tout comme le nombre total d'accidentés.

Alors que le bilan est noir dans la région, le nombre total de décès a un peu diminué. 359 personnes ont perdu la vie sur les routes du Québec l'an dernier, soit trois de moins qu'en 2017. Le nombre de blessés a aussi diminué.

Chez les 15-24 ans, 50 jeunes sont décédés sur les routes, comparativement à 77 l'année précédente, ce qui constitue une amélioration de 35%.

Le nombre d'accident mortel impliquant un véhicule lourd a toutefois augmenté de 5%.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a demandé à ce qu'une campagne de sensibilisation sur la conduite hivernale soit mise sur pied. Il souhaite aussi qu'un accès graduel à la moto, basé sur l'expérience de conduite, soit implanté pour la saison 2020.

Vous pouvez consulter le bilan routier en détails sur le site web de la SAAQ.