Le PQ perd Abitibi-Ouest aux mains de la CAQ

Après une lutte extrêmement serrée avec le péquiste Sylvain Vachon, Suzanne Blais est la nouvelle députée d’Abitibi-Ouest avec 34 % des voix.

La caquiste a ainsi fait tomber le château fort péquiste que menait François Gendron depuis 42 ans.

L'entrepreneure amossoise de 60 ans, originaire de Taschereau, n'y croyait pas.

« Je ne m'y attendais pas. La bataille et la lutte, ç’a été jusqu'en dernier. C'est peut-être mes implications ou ma façon de faire, je suis une femme de coeur. Les gens me disaient vouloir du changement, après 42 ans avec M. Gendron. »

- Suzanne Blais

Il a fallu attendre à la toute fin, vers minuit, pour connaitre officiellement le gagnant.

Elle indique avoir beaucoup apprécié le respect entre les candidats durant la campagne.

Audrey Folliot, Bell Média. Suzanne Blais de la CAQ et son équipe après la victoire du 1er octobre.

Une véritable vague bleu pâle a soulevé le Québec alors que le parti de François Legault forme un gouvernement majoritaire.

Suzanne Blais veut attendre de rencontrer son chef afin d'établir ses priorités pour le comté, mais compte surtout travailler sur les enjeux économiques, en santé et en éducation.

Lutte serrée

Le péquiste Sylvain Vachon est arrivé bon deuxième, avec 195 votes de retard, lui qui a laissé tomber son métier d'agriculteur et son titre de président de l'Union des producteurs agricoles pour se consacrer à la politique.

« On faisait face à un vent de face. J'ai clairement senti pendant la campagne, le changement.  Un engouement se dessinait.  Ça, ça ne ment pas, je l'ai senti, je l'ai vu. »

- Sylvain Vachon

Le candidat a indiqué qu'il assumait pleinement sa défaite et aurait peut-être pu en faire un peu plus pour remporter les voix qui lui manquaient.

Rose Marquis de Québec solidaire a obtenu 16,6 % des voix, et le libéral Martin Veilleux, 11.3 %.

65 % des électeurs inscrits en Abitibi-Ouest se sont rendus aux urnes.

Tous les comtés de la région ont changé de parti. Le caquiste Pierre Dufour a remporté Abitibi-Est, et Rouyn-Noranda-Témiscamingue est allé à la solidaire Émilise Lessard-Therrien.

- Avec la collaboration de François-Olivier Dénommé, Bell Média.