Le Témiscamingue a les mêmes services qu'ailleurs, assure le CISSS

Les services de santé au Témiscamingue ne sont pas en reste, martèle le Centre intégré de santé et de services sociaux de l'Abitibi-Témiscamingue.

Le président-directeur général, Yves Desjardins, a tenu à faire le point suite à de multiples plaintes d'élus de la MRC.

Il rappelle que le recrutement de médecins a toujours été difficile, mais que 10 sont arrivés depuis 2015 en omnipratique.

« C'est du jamais vu, en Abitibi-Témiscamingue, l'arrivée dans un si court délai d'autant de médecins, donc c'est vraiment fantastique pour l'accessibilité. Ça fait en sorte que nos guichets aux médecins de famille dans ce territoire-là sont presque vides. Nos nouveaux médecins n'ont presque pas de patients encore avec eux. »

140 employés autres ont aussi été embauchés.

Investissements en infrastructure

Des rénovations de 320 000 $ ont été faites à la salle d'urgence du centre de Témiskaming-Kipawa et le problème des portes verrouillées a été réglé.

Des investissements ont aussi été faits pour l'amélioration des services aux aînés.

Enfin, le tant attendu projet d'agrandissement de l'hôpital de Ville-Marie, évalué à 44 M$, est en processus d'appel d'offres.

Yves Desjardins assure qu'il comprend que les citoyens soient perplexes face à ce projet, annoncé depuis 10 ans.

Il dit rencontrer souvent les acteurs du Témiscamingue et qu'il est ouvert aux commentaires négatifs.

« Il y a des nouveaux joueurs qui viennent d'arriver, alors là, c'est important d'avoir l'opportunité de parler à ces nouveaux joueurs, et justement, on a des rencontres qui ont été demandées et on est en attente de réponses. Pour nous, quand il y a un problème, il y a une solution au bout de la ligne, et il faut la trouver ensemble pour s'assurer que la population ait les meilleurs services. »