Les 40 défibrillateurs promis sont distribués en région

Chose promise, chose faite. Dessercom distribue cette semaine les 40 défibrillateurs externes automatisés (DEA) promis en novembre dernier.

 

Ils sont répartis dans divers endroits achalandés du territoire desservi par l'entreprise, comme des restaurants, des hôtels et des clubs sportifs.

Amos en aura 11, alors qu'il y en avait peu sur le territoire. Malartic, Rouyn-Noranda, La Sarre et le Témiscamingue en auront chacun six. Lebel-sur-Quévillon en a reçu deux et le quartier Cadillac de Rouyn-Noranda, un. Dessercom en a gardé deux à distribuer où le besoin se fera éventuellement sentir. Les endroits où se trouvent les DEA seront clairement identifiés.

« C'est un plus pour monsieur et madame Tout-le-Monde, pour avoir une défibrillation le plus rapide possible. Oui, la RCR c'est bien, il faut la commencer immédiatement, sauf que le choc va repartir le coeur et il y a plus de chances de survie avec un DEA. »

- Paul Marseille, directeur régional d'Ambulances Abitémis, division de Dessercom

Paul Marseille et Eric Vezeau d'Ambulances Abitémis, division Dessercom.

Audrey Folliot, Bell Média. Paul Marseille et Eric Vezeau d'Ambulances Abitémis, division Dessercom.

C'est un don de 140 000 $ dans le cadre des 50 ans de l'entreprise, qui permettra de sauver plus de vies. Le taux de survie lors d’un arrêt cardiaque diminue de 7 % à 10 % pour chaque minute d’attente avant la défibrillation.

De plus, grâce à l'application mobile DEA Québec de la Fondation Jacques-de Champlain, vous pouvez voir sur une carte où se trouve le défibrillateur le plus près de vous en cas d'urgence. Paul Marseille invite d'ailleurs tout endroit qui n'a pas enregistré le sien à le faire.

Facile d'utilisation

Les DEA sont très faciles d'utilisation, alors que la machine complètement automatisée indique les étapes à suivre. Vous n'avez pas de décision à prendre. Les électrodes sont à usage unique, mais l'appareil a une bien plus longue durée de vie.

Des formations de réanimation cardiorespiratoire (RCR) de trente minutes, Héros en trente, seront offertes un peu partout en région dans les prochaines semaines.

Chaque année, de 35 000 à 45 000 personnes meurent au Canada à la suite d'une crise cardiaque subite.

En vendant Ambulances Abitémis à Dessercom en mai 2017, l'ex-président André Vezeau avait demandé à ce que des dons soient faits dans la communauté.

Aujourd'hui consultant pour Dessercom, il se réjouit de cette annonce et que ça se soit fait aussi vite.

« Les DEA, c'est la chose qui va sauver du monde pendant des années. Sauver une vie avec ça, tu vas t'en rappeler toute ta vie. J'ai fait 40 ans d'ambulance, j'en ai eu plusieurs dans ce cas-là [de crises cardiaques], et quand tu revois quelqu'un que tu as défibrillé, c'est fantastique. »

- André Vezeau

Voyez comment fonctionne le DEA en vidéo