Les 50 ans et plus pour sauver la mise?

L'organisme Stratégie Focus 50 ans et plus s'apprête à lancer de nouvelles cohortes de chercheurs d'emplois.

En 13 ans, le taux de placement est à 75% et avec la pénurie de main-d'oeuvre que connaît l'Abitibi-Témiscamingue, les travailleurs plus expérimentés sont de réelles solutions.

Le conseiller en ressources humaines pour le Groupe Orpair, Mario Labbé :

«C'est gages de certaines qualités qui font une différence dans une entreprise.  La rigueur, la ponctualité et le souci de l'entreprise.  Ça devient des bons mentors».

- Mario Labbé

À 79 ans, Germaine Bergeron fait les démarches pour revenir sur le marché du travail :

«Je veux accompagner les gens et être avec du monde.  J'aime mieux travailler dans le social que de me divertir dans le social».

- Germaine Bergeron

Les prochaines cohortes débutent en janvier à Amos et à Val-d'Or et des places sont toujours disponibles.