Les aînés écopent en santé

Les aînés font de plus en plus les frais de mauvais traitements dans notre système de santé, mais ils sont aussi plus susceptibles d'utiliser les services.

C'est ce que nous révèle le dernier rapport annuel du ministère de la Santé et des Services sociaux sur les incidents et accidents survenus lors de la prestation de soins et services de santé.

On y apprend qu'entre le 1er avril 2015 et le 31 mars 2016, 53 % des événements déclarés touchent les femmes de 75 ans et plus.

En Abitibi-Témiscamingue, on en rapporte près de 12 000 pour l'ensemble du réseau. Les plus fréquents sont des erreurs de médication (32,8 %), suivi de chutes (28,9 %).

Même s'ils ne représentent que 3% des déclarations, on dénombre tout de même 357 cas d'abus, d'agression ou de harcèlement dans les différents établissements, un constat préoccupant.

Plus de la moitié des événements déclarés sont survenus dans un centre hospitalier, suivi des centres d'hébergement et de soins de longue durée.

Il faut toutefois noter que 85% de tous les incidents ou accidents déclarés au Québec n'ont eu aucune conséquence sur les patients et que moins d’un pour cent ont entraîné un décès.

Au total, un peu plus de 484 000 événements indésirables ont été déclarés, 0,6 % de plus que l'année précédente.

Un comité ministériel a été mis en place en 2012 pour la prévention des risques. Des travaux sont en cours pour améliorer les pratiques.