Les associations de défense ont-elles les coudées franches?

Les organismes de défense collective des droits demandent au ministre régional de les laisser gérer leurs dossiers.

Des représentants ont pu discuter de la situation avec Pierre Dufour.

La douzaine d'organismes du genre dans notre région est contente de voir que Québec va les épauler financièrement, mais veut s'assurer de ne pas perdre leur autonomie.

La coordonnatrice au regroupement régional des organismes d'éducation populaire, Adeline Laquerre :

«Les groupes sont sur le terrain et voient les gens, les problématiques et les spécificités du milieu.  Ce qu'on demande, c'est que les sommes soient octroyées à la mission globale.  Dans le budget, ça ne change rien, les sous sont là».

- Adeline Laquerre

L'enveloppe de 9.5$M pour tout le Québec est un pas dans la bonne direction, mais Adeline Laquerre estime que les besoins sont, aux bas mots, quatre fois plus grands.