«Les canulars dans les écoles, c'est sérieux» - Marc Lemay

La personne qui a déclenché un confinement barricadé à la Polyvalente Le Carrefour la semaine passée devrait se retrouver devant un juge.

Ce sera ultimement au Directeur des poursuites criminelles et pénales de trancher si la cour doit s'en mêler, mais vu l'ampleur du dossier, c'est fort possible.

Notre chroniqueur et avocat criminaliste Marc Lemay en a parlé dans Le Boost ce matin :

«Il peut avoir un casier judiciaire.  C'est sûr que si la personne est mineure, le casier peut s'effacer à 18 ans s'il n'y a pas d'autres délits.  La personne va se retrouver devant le juge, c'est certain.  Son geste entraîne tellement de coûts et de désorganisation, qu'il n'y a pas de chance à prendre».

- Me Marc Lemay

Marc Lemay ajoute que les familles, si elles ne sont pas impliquées, ne devraient pas avoir à subir de poursuites :

«En théorie, oui, vous avez raison, mais en pratique, c'est peu probable.  Si le jeune est parti sur une vrille, sans en parler à personne et que les parents sont au courant de rien, je serais très surpris qu'il y ait des poursuites civiles».

- Me Marc Lemay

Rappelons que les élèves et le personnel ont été barricadés pendant plus de deux heures suite à une information comme quoi un individu aurait fait des menaces mettant en cause l'établissement.