Les élèves du Carrefour ont eu peur

La situation d'urgence à la Polyvalente Le Carrefour jeudi se termine bien et aura permis de pratiquer les mesures d'urgence, mais ça ne s'est pas fait sans heurts.

Maxim, 13 ans, en deuxième secondaire, nous explique comment ça s'est passé dans sa classe :

«La prof est allée fermer les rideaux et les stores.  En 30 secondes, on a poussé nos bureaux devant la porte.  Notre petite gang de filles, on s'est caché dans le coin, on était une par-dessus l'autre et on avait vraiment peur, on ne savait pas ce qui allait nous arriver».

- Maxim

Elle nous dit comment la classe a réagi quand ça s'est terminé :

«On s'est mise à pleurer et on s'est fait des gros câlins, contents d'être encore en vie.  On s'est dit qu'on irait manger une crème glacée».

- Maxim

Maxim l'admet, elle a eu peur :

«J'ai vraiment eu peur. Je me posais la question si j'allais revoir mes parents, retourner chez moi.  Je me suis posé beaucoup trop de questions».

- Maxim

Le sort de la personne responsable de ce branle-bas de combat est entre les mains de la Sûreté du Québec.