Les États-Unis imposent des droits compensatoires sur le papier journal

Les États-Unis imposent des droits compensatoires de 4,42 % aux compagnies canadiennes qui exportent du papier aux États-Unis.

Les usines touchées sont celles produisant du papier journal ou du papier servant à la fabrication de livres.

C'est notamment le cas de la papeterie de Produits Forestiers Résolu d'Amos.

Difficile de dire quels seront les impacts de ces mesures, notamment pour les emplois.

« Malheureusement, si cette augmentation faisait en sorte d'accélérer le transfert des médias traditionnels vers les médias numériques, il pourrait y avoir une diminution de commandes. »

Le directeur principal, Affaires publiques et relations gouvernementales de l'entreprise, Karl Blackburn

Les usines d'Alma, de Baie-Comeau, de Clermont et de Gatineau sont aussi concernées.

Il s'agit d'un taux compensatoire préliminaire. Le taux définitif devrait être connu en août.

Le gouvernement québécois qualifie ces droits compensateurs de déraisonnables et défendra les entreprises concernées.

L'Union des municipalités du Québec et la Fédération québécoise des municipalités ont aussi déploré cette annonce.