Les Huskies envoient les Mooseheads en vacances

Malgré les nombreuses blessures et suspensions, les Huskies ont fait face à l'adversité pour vaincre les Mooseheads et passer en deuxième ronde.

La meute a remporté le sixième match 5-2 lundi soir devant 2 800 partisans pour enlever la série 4-2.

Philippe Myers a rapidement ouvert la marque en avantage numérique après moins de 5 minutes de jeu, et les Huskies ont conservé une confortable avance de 3-0 jusqu'en milieu de deuxième période.

Gabriel Fontaine a mené la charge avec deux buts et une passe. Il reconnait qu'Halifax leur a donné du fil à retordre.

« Même si les spécialistes ils disaient que ça allait être une série facile, nous on savait que c'était André Tourigny l'autre bord. Il ne faut pas dénier le travail qu'ils ont fait et nous, il fallait se concentrer sur nous un peu plus. De faire les choses simples et de travailler fort, c'est toujours la clé du succès. »

Mathieu Boucher, Tyler Hinam et Jean-Christophe Beaudin ont aussi marqué, alors qu'Alexandre Fortin a récolté trois mentions d'aide.

Audrey Folliot, Bell Média

Un match émotif derrière chaque banc

Fier de sa meute, le pilote des Huskies, Gilles Bouchard, a levé son chapeau à Halifax.

« Offensivement, défensivement, ils ont joué avec beaucoup d'intensité et de détermination. Nous, on a vécu l'adversité, des suspensions, des blessures, là on a encore des blessures. On va jouer avec le monde qu'on a, on va se tenir ensemble et on va trouver le moyen de performer une game à la fois. »

Il a ajouté avoir beaucoup de respect pour André Tourigny, un ami et mentor, qui a fait la différence dans la victoire des Huskies l'an dernier.

Les Mooseheads avait aussi beaucoup d'éclopés, et seulement cinq joueurs avec une expérience en séries.

Leur entraineur, André Tourigny, était submergé par l'émotion de perdre contre l'équipe qu'il a dirigée 10 saisons et aidé à bâtir.

« Je passe mes étés ici. C'était jouer contre un peu mon bébé, dans le sens que Myers, Lauzon, Beaudin, tous ces gars-là, c'était mon dernier "draft" comme GM (directeur général). Là, j'étais de l'autre bord de la clôture. On est tous des compétiteurs, ils voulaient me battre autant que je voulais les battre, c'est le sport, c'est comme ça. »

La meute saura ce soir si elle affronte Gatineau ou Chicoutimi vendredi au 2e tour.

- Martins Dzierkals est sorti blessé de cette bataille, boitant. Il passera des tests à l'hôpital. Son état est incertain.

Audrey Folliot, Bell Média

Audrey Folliot, Bell Média