Les Huskies gagnent la guerre de la 117

Les Huskies y sont allés d'une 10e victoire de suite en dominant les Foreurs 9-3 dimanche à la maison.

Les 3 200 partisans présents ont pu voir 12 joueurs différents noircir la feuille de pointage chez les Huskies.

L'attaquant Gabriel Fontaine a inscrit son premier tour du chapeau de la saison, inscrivant le premier but du match.

Il admet que l'équipe vise le titre de division.

« On ne se le cachera pas. Finir premier de division, ça fait une grosse différence. Je pense qu'on se prépare extrêmement fort à chaque partie et on sait que c'est des gros points qui vont se jouer dans le prochain voyage. » 

Les joueurs de 20 ans ont été honorés avant la partie. 

Antoine Waked aura passé quatre saisons à Rouyn-Noranda. Il a terminé sa carrière junior avec le dernier but de la rencontre.

L'attaquant estime que les joueurs ont bien géré l'émotion malgré l'avance en première.

« On essaie de prendre un peu plus de risques j'ai l'impression, quand on a l'avance. Je pense qu'on est quand même conscients qu'ils ont une bonne offensive l'autre côté et qu'ils pouvaient revenir dans le match. On l'a vu en troisième, ils ont fait deux buts rapides, mais on a bien fini la partie. »

Le gardien des Foreurs Alex Bishop a repoussé 47 des 56 tirs dirigés contre lui.

Sixième défaite d'affilée pour les Foreurs

Du côté du vert et or, Alexis Pépin a été le seul buteur, avec le 2e tour du chapeau du match.

Un petit baume, mais tout de même un résultat final décevant.

« On a besoin de points d'ici la fin de l'année pour s'assurer une place en séries. On ne s'attendait à rien en venant ici, mais on voulait travailler fort et 9-3, c'est beaucoup de buts accordés. On a accordé beaucoup de lancers alors on ne peut pas être satisfaits de notre performance, mais on a eu des bons moments, mais on aurait pu faire mieux que ça. »

Au final, la meute remporte la guerre de la 117 8-2. Le vert et or avait gagné l'an dernier.

Les Foreurs connaissent une saison difficile, mais l'attaquant Simon Lafrance espère mieux pour l'an prochain.

« Il faut regarder la réalité aussi. Ils ont une équipe bâtie pour la coupe, ils ont plein de 19 ans, ils ont des joueurs à maturité et nous on est jeunes. Je pense que, oui ils ont gagné cette guerre-là, mais l'année prochaine ça va être autre chose. Nous on va avoir de la maturité et eux vont être jeunes, il faut que tu le regardes comme ça. »

Les deux équipes terminent la saison avec trois matchs sur la route dès mercredi.

Rouyn-Noranda visitent Shawinigan, Blainville-Boisbriand et Victoriaville.

Val-d'Or sont à Sherbrooke, Victoriaville et Shawinigan.