Les Huskies s'inclinent après près de 90 minutes de jeu

60 minutes n'auront pas suffi à déterminer un gagnant dans ce deuxième match de série finale de la Coupe du Président... Et 80 non plus! Malgré tous leurs efforts, les Huskies se sont inclinés 5-4 contre les Mooseheads d'Halifax après 89 minutes et 53 secondes de jeu.​

 

C'est la septième fois de l'histoire de la ligue et la première fois depuis 2015 qu'un match de série finale se termine en deuxième prolongation. C'est la première défaite de la meute en prolongation cette saison, incluant les séries éliminatoires, et la première victoire d'Halifax face aux Huskies.

Rafaël Harvey-Pinard, Joël Teasdale, Noah Dobson et Félix Bibeau ont marqué chez les Huskies. Keith Getson, Arnaud Durandeau, et Raphaël Lavoie ont répliqué chez les Mooseheads. L'attaquant Benoit-Olivier Groulx a deux filets à son actif. 

Il a d'ailleurs marqué le but gagnant tout juste avant la moitié de la deuxième période de prolongation, conférant la victoire aux siens. Benoit-Olivier Groulx reconnait que c'était important de revenir à la maison avec la série égale 1-1.

« C'est sûr. Je pense qu'après la game 1, notre objectif, c'était de continuer sur notre bonne lancée. Je pense qu'on a joué un très bon match, game 1 et game 2. Je pense que notre échec avant était beaucoup mieux, on mettait plus de rondelles au filet, plus de personnes au filet, je pense que c'est une des grosses choses qui fait qu'on a gagné. »

- Benoit-Olivier Groulx

Le match en entier a été plutôt serré alors qu'une réplique arrivait après chaque but.

Le pilote des Mooseheads, Éric Veilleux, était satisfait de la façon dont ses joueurs se sont comportés.

« Dans l'ensemble, on a bien joué, je pense. Oui, c'est une grosse victoire. On sait tous que c'est très difficile de gagner des matchs ici, mais on est venu seulement une fois, alors on prend ça avec un grain de sel. Mais on est en finale, et on sait tous que c'est un gros match. »

- Éric Veilleux

Un match interminable

Halifax a ouvert la marque en début de première période, mais Rafaël Harvey-Pinard a répliqué une minute plus tard. La meute a même bénéficié d'une avance de 2-1, mais ce fut de courte durée. C'était 2-2 après 20 minutes de jeu.

La deuxième période a été ardue pour Rouyn-Noranda, qui n'a décoché aucun tir dans les huit premières minutes de jeu. La période s'est terminée avec une maigre avance de 4-3 pour les locaux.

En début de 3e, Halifax a égalisé. Ce qui aurait été le 5e but de la meute leur a été refusé en raison du but déplacé du gardien des Mooseheads. Pour l'entraineur des Huskies, Mario Pouliot, ce n'était pas un accident.

« Je pense que ça fait sept fois depuis le début de cette série-là que le but se déplace. Pour moi, sincèrement, ce n'était pas un accident et pour moi, ce but-là aurait dû être accordé. Donc on va faire vérifier, peut-être qu'on ne drill pas assez creux. »

- Mario Pouliot

Mario Pouliot commente un match de séries après la rencontre.

Audrey Folliot, Bell Média. L'entraineur des Huskies, Mario Pouliot commente un match de séries après la rencontre.

Le pilote estime que la meute a bien travaillé à des moments clés, mais est capable d'être encore meilleure. Après 11 victoires d'affilée, c'est un coup dur à avaler, mais il estime que les joueurs vont rebondir lundi. La meute a aussi perdu Jacob Neveu au passage en 3e période, blessé au visage. On ignore s'il pourra être de retour au jeu lundi.

Après 60 minutes de jeu, c'était donc 4-4 et 41-32 pour les tirs au but en faveur d'Halifax. 

Bonnes prolongations

Les Huskies ont complètement dominé la première prolongation et sont sortis en force, mais sans succès. Ils ont aussi offert une bonne opposition en deuxième prolongation, mais n'ont pas réussi à faire mouche.

C'était un retour au jeu pour Peter Abbandonato, après plusieurs parties d'absence en raison d'une mononucléose. Il a amassé une passe en avantage numérique. Cette défaite est dure à avaler et quelques ajustements sont nécessaires, selon lui, au niveau de l'exécution.

« Les premières 10 minutes, j'ai enlevé un peu de rouille, comme on dit, mais à la fin, je me sentais mieux dans ma game. »

- Peter Abbandonato

Peter Abbandonato était de retour au jeu lors du match #2 contre Halifax.

Audrey Folliot, Bell Média. Peter Abbandonato était de retour au jeu lors du match #2 contre Halifax.

La série finale est maintenant égale 1-1. Les deux prochains matchs sont à Halifax, lundi et mardi soir.