Les jeunes, attention à ce que vous publiez sur le Web

Les élèves du secondaire des écoles d'Iberville de Rouyn-Noranda et Marcel-Raymond de Lorrainville ont été sensibilisés aux risques de partager trop d'information sur le Web.

À l'ère du numérique, plusieurs partagent des renseignements personnels sans se soucier des conséquences.

La tournée de conférences « Ce que tu publies, pensez-y » s'est donc arrêté dans la région jeudi, pour inviter les jeunes à adopter un comportement responsable.

Partager trop d'information peut notamment mener à de l'hameçonnage, à des vols d'identité ou porter atteinte à la réputation.

La ministre responsable de l'Accès à l'information et de la Réforme des institutions démocratiques, Rita de Santis.

« Ce qu'on publie sur Internet, c'est pour toujours. Il faut penser que peut-être, dans cinq ans, quand on ira à la recherche d'un emploi, l'employeur fera certainement des recherches sur le Net et va trouver quelque chose qui pourrait peut-être être dommageable. »

La ministre de Santis donne des conseils de prévention pour éviter des situations malheureuses.

« Il faut s'assurer qu'on utilise des mots de passe complexes, qu'on les change. On n'a pas besoins de la géolocalisation tout le temps. Si vous allez sur le Net pour faire un achat, est-ce que c'est nécessaire de donner sa date de naissance? Tous ces renseignements-là sont collectés. »

Les élèves de Matagami et de Lebel-sur-Quévillon ont aussi reçu la visite de la ministre.

Rita de Santis espère que les jeunes, mais aussi les aînés et toute la population seront sensibilisés à ces enjeux.