Les préfets font des recommandations pour les milieux humides

La Conférence des préfets de l'Abitibi-Témiscamingue (CPAT) a huit recommandations pour Québec dans le dossier des milieux humides.

Les préfets demandent à la ministre de l'Environnementde véritablement considérer la présence de milieux humides sur un territoire, contrairement au projet de règlement actuel.

Ils recommandent notamment que les espaces et équipements publics, comme les parcs et les routes, soient soustraits à l'obligation de compensation.

Les préfets souhaitent aussi que les compensations recueillies dans une MRC y soient retournées dans un Fonds vert.

Bien que des gains aient été faits, le projet de règlement actuel nuirait au développement dans la région, alors que les milieux humides sont omniprésents.