Les réservistes de l'armée en entrainement de survie

Une soixante de réservistes du 34e Régiment du génie de combat sont en entraînement de survie hivernale en région jusqu'à dimanche.

Des membres du détachement de Rouyn-Noranda et de Montréal participent. C'est la quatrième année.

Ils commencent par trois jours de théorie à Rouyn-Noranda, avant de se déployer à Matagami pour la partie pratique.

Le responsable des opérations, l'adjudant Éric Fleurant, explique les manoeuvres qui seront réalisées.

« Les gens vont faire des déplacements en raquettes, ça inclut de la navigation à la boussole, avec le GPS, du montage de bivouac avec des tentes et des abris improvisés. On va faire un peu de construction d'obstacles et d'ouvrages défensifs, vu que c'est toujours dans le but des opérations militaires. »

Il y aura aussi des « Ice breaking drills », c'est-à-dire qu'ils simuleront des situations où ils se promènent sur une étendue d'eau gelée et que la glace cède. Ils apprendront à se sortir eux-mêmes du pétrin.

Les risques de ce genre d'activité sont minces puisque les réservistes suivent des règles de sécurité strictes.

L'entraînement est encadré et l'exercice se déroulera à l'extérieur de la Ville, il n'y a donc pas de danger pour la population environnante ou les motoneigistes.