Luc Blanchette rassuré de sa mission aux États-Unis

Le ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs et ministre régional, Luc Blanchette, revient rassuré de sa mission sur le bois d'oeuvre aux États-Unis.

Il a passé six jours dans quatre États, soit l'Indiana, l'Illinois, la Géorgie et la Caroline du Nord.

Luc Blanchette a rencontré des dirigeants d'entreprises forestières et de chaînes de quincaillerie, comme Home Depot.

L'Association des constructeurs de maisons et des représentants d'élus, en plus de Rayonier Advanced Materials.

Il nous parle des préoccupations des gens rencontrés.

« Ils étaient préoccupés surtout par la hausse des coûts des matériaux de construction, parce que ç'a un impact. Eux évaluaient entre 1 700 $ et 2 000 $ supplémentaires cette imposition de taxe là. À ce jour, et ça, c'est eux qui nous l'ont dit, la taxe a été refilée sur les épaules des consommateurs. »

Les négociations se poursuivent

Une nouvelle entente sur le bois d'oeuvre est toujours en pourparlers, et les négociations se feront en parallèle de celles de l'ALÉNA.

Luc Blanchette souhaite toujours un accord gagnant pour tous.

« C'est sur que nous, on souhaite une situation à plus court terme. On était optimistes, très optimistes la semaine dernière, on l'est un peu moins cette semaine. Mais les gens reconnaissent que c'est essentiel d'avoir un 'free trade', même on parle d'un 'fair trade', et tout le monde est ouvert à ça. »

98 % des exportations liées au bois d'oeuvre sont destinées aux États-Unis.