Luc Lacroix veut encore s'impliquer

Conseiller municipal depuis 2009, Luc Lacroix sollicite un 3e mandat dans Granada/Bellecombe en novembre prochain.

Après réflexion, celui qui est retraité du monde de l'éducation depuis peu a choisi de ne pas briguer la mairie.

Pour les quatre prochaines années, Luc Lacroix souhaite continuer à miser sur le réseau routier.

« L'état des rues, l'état des rangs, depuis huit ans, je travaille beaucoup sur ce dossier-là. Je pense qu'il y a de l'amélioration, comme dans mon secteur de Granada/Bellecombe, il y a eu beaucoup de travaux dans les dernières années sur certains tronçons. Je sais qu'il y a encore beaucoup de travail à faire et dans Rouyn-Noranda également. »

Développer le sport

Impliqué dans le sport étudiant pendant des années, le développement de l'offre sportive et de saines habitudes de vie demeure une priorité pour Luc Lacroix.

« Dans les arénas, terrains de tennis, terrains de soccer, terrains de baseball, je pense qu'on a fait beaucoup de travail pour améliorer les infrastructures existantes. Je suis un grand amateur de cyclisme. Je trouve que le réseau cyclable à Rouyn-Noranda accuse un retard que j'évalue à environ une vingtaine d'années. C'est beaucoup. Je pense qu'il y a un rattrapage important à faire dans le prochain mandat. »

La réalisation du complexe sportif en fait partie.

S'il est élu, Luc Lacroix continuera à bûcher sur le dossier de l'aérogare, de la radiothérapie, et de réfection du Théâtre du cuivre.

Pour sa part, Marc Bibeau a annoncé lundi soir qu'il ne se représenterait pas, puisqu'il a d'autres projets en vue.

Diane Dallaire et Philippe Marquis briguent la mairie, et la plupart des autres conseillers en sont à prendre une décision.