Marc Lemay en veut aux gros cochons

Marc Lemay ne comprend pas que les gens jettent encore leurs déchets dans la nature.

Celui qui vient de commencer son annuelle saison de vélo a aperçu plusieurs rebuts dans les derniers jours.

Canettes, cendres de cigarette et toutes sortes d'autres déchets jonchent le bord de nos routes. Il a même vu une vieille laveuse entre Rouyn-Noranda et Arntfield.

Notre chroniqueur a du mal à comprendre que des gens ne soient pas encore sensibilisés à la protection de l'environnement.

Il s'est confié dans Le Boost ce matin.

« On ne ferait pas ça en Europe, on ne ferait pas ça nulle part dans le monde, mais on fait ça ici au Québec. Essayez de faire ça en Ontario pour voir. Vous me téléphonerez quand vous serez peut-être arrêtés par la police. Je trouve ça inacceptable. »

Marc Lemay espère que les Témiscabitibiens seront plus fiers de leur région dans les prochaines années.

« On dirait qu'on n'a pas de conscience environnementale, ou qu'elle est peu développée et qu'on pense que d'autres vont le ramasser. Soyons fiers un peu de notre région, c'est une belle région à visiter, mais c'est dégueulasse quand tu te promènes dans un sentier et que tu vois des verres à café ou des cannettes de Coke. »

Il lance d'ailleurs l'idée que les gens qui ont des travaux communautaires à faire pourraient contribuer au ramassage.