Marc Lemay ne briguera pas la mairie de Rouyn-Noranda

Après mûre réflexion, Marc Lemay a pris sa décision: il ne briguera pas la mairie de Rouyn-Noranda.

L'avocat et ancien député bloquiste d'Abitibi-Témiscamingue estime qu'être éventuellement élu représenterait une trop lourde charge de travail.

À 66 ans, il préfère penser à sa retraite.

« J'ai décidé d'être égoïste, de penser à moi. Je veux profiter de la vie. Je vais oublier la Ville, la politique, c'est derrière moi maintenant, je l'admet, c'est fait, c'est fini. Je vais penser plus à m'en aller vers ma retraite, pour moi, c'est très, très important. »

Toutefois, Marc Lemay se désole de voir que les seuls candidats annoncés jusqu'à présent pour les élections de novembre sont des membres actuels du conseil municipal.

« Il va falloir que la population de Rouyn-Noranda se réveille et qu'on mette des personnes qui ont de la vision dans cette ville là. Tu la vois où la Ville de Rouyn-Noranda dans 10 ans? La population vieillit, on donne quoi comme services? L'entretien de nos rues, nommez-les. Il faut de la vision pour aller chercher de nouvelles entreprises qui créent des emplois en recherche et développement, c'est ça que ça nous prend. »

Marc Lemay prône le travail d'équipe

L'ancien député souhaite le meilleur pour la Ville, et espère que les projets porteurs annoncés se concrétiseront.

« Ça fait 10 ans qu'on nous parle du centre de radiothérapie, ça fait je ne sais pas combien de temps qu'on nous parle de l'aéroport de Rouyn-Noranda, il est temps que ça débloque. Selon moi, il y a beaucoup de choses qui peuvent être faites, mais en concertation. Le plus bel exemple, c'est le centre multisports. Il n'y a pas de dossier, il n'y a rien sur la table, on s'est envoyé la balle entre la Ville, la commission scolaire, le cégep, l'université. Arrêtons de tergiverser et d'essayer d'avoir l'unanimité, on ne l'aura jamais. Il faut qu'on travaille main dans la main. » 

Il met aussi en garde la Chambre de commerce et d'industrie de Rouyn-Noranda et leur demande de travailler main dans la main avec les instances décisionnelles plutôt que de critiquer la lenteur des développements.

Marc Lemay a d'autres projets sur la table pour la suite, notamment avec son bureau d'avocats.