Marcher pour se défouler contre le cancer

La Fondation québécoise du cancer célèbre la vie en grande pompe avec la marche du Grand défoulement.

Lancée aujourd'hui (jeudi), la cinquième édition de cette initiative festive et familiale vise à témoigner appui et réconfort aux personnes atteintes de cancer et leurs proches.

À Rouyn-Noranda, c'est une marche de 3 km à la tombée de la nuit, avec plusieurs étapes incluant des activités pour se défouler en groupe.

En attendant le centre régional de radiothérapie, les gens d'ici doivent aller à Gatineau ou Montréal pour leurs traitements.

L'objectif est d'amasser 30 000 $ pour continuer à les aider, explique la directrice du Centre régional et hôtellerie de l'Outaouais de la Fondation, Corinne Lorman.

« 80 % de la clientèle de l'hôtellerie de Gatineau provient de la région de l'Abitibi et du Témiscamingue. Les gens qui viennent ici se rencontrent, vivent tous la même chose. Ces gens-là peuvent aussi obtenir des services de bien-être. »

On parle notamment de massothérapie, d'art-thérapie ou encore de kinésiologie, par exemple.

L'ambassadrice pour l'Abitibi-Témiscamingue est la jeune Daphée Delisle, diagnostiquée à 20 ans.

Marcher à Rouyn-Noranda

Le rendez-vous de la marche du Grand défoulement est donné le 29 septembre prochain à 17h, au parc Tremoy de Rouyn-Noranda.

Une centaine de personnes sont attendues. Une équipe de Senneterre est déjà inscrite, et il est encore temps de former la vôtre.

Des marches auront aussi lieu à Montréal, Québec, Granby, Gatineau et Trois-Rivières entre septembre et novembre prochains.

Un Québécois sur deux sera touché directement ou indirectement par le cancer au cours de sa vie.

Pour information et inscription, CLIQUEZ ICI.

Le coanimateur de Ça rentre au poste à Énergie, José Gaudet, participe à l'événement depuis trois ans.