Médecins résidents : la région laissée pour compte

L'Abitibi-Témiscamingue éprouve de sérieux problèmes à attirer des médecins résidents.

Selon les données du Devoir, 19 des 22 postes disponibles dans la dernière année n'ont pas été comblés.

Le taux de succès pour l'attraction ne dépasse pas les 60%, peu importe la ville en Abitibi.

Comme il y a 6 000 personnes chez nous en attente d'un médecin de famille et que, comme dans toutes les professions, la main-d'oeuvre vieillit, on peut se demander s'il y aura pénurie de médecins.

La promotion auprès des médecins aurait été abandonnée par les bouleversements administratifs.

Au CISSS en Abitibi-Témiscamingue, personne n'était disponible pour répondre à nos questions.  Par courriel, la chef d'équipe en communication, Renée Labonne, a indiqué que les démarches de recrutement se poursuivaient.