Moments difficiles à Taschereau

Deux jours après l'incendie qui a décimé une famille, la communauté tissée serrée de Taschereau est encore ébranlée.

L'identité des victimes n'a pas encore été officiellement confirmée, mais l'information circule dans la municipalité de moins de 1 000 habitants.

Il s'agirait d'une dame, de ses deux enfants et de la grand-mère de ceux-ci. La famille était bien connue.

Le maire, Lucien Côté, avoue vivre des moments difficiles.

« C'est sur que c'est difficile, moi je connaissais le grand-père de la dame, c'est le mari d'une qui est décédée. J'ai travaillé presque toute ma vie dans la même usine que lui. C'est une tragédie hors du commun, ce n'est pas drôle, les mots me manquent... »

Du côté municipal, les élus ont pris une minute de silence lors de la séance du conseil de lundi soir.

Si le service funéraire est à Taschereau, le maire fermera le bureau municipal pour permettre aux employés d'y assister.

Du côté de la Commission scolaire du Lac-Abitibi, selon le maire, de l'aide psychologique sera offerte aux camarades de classe d'une des victimes au retour de la relâche.

La cause de l'incendie est toujours inconnue, mais tend de plus en plus vers l'accident.