Monarques continue d'étudier la relance du projet Wasamac

Corporation Aurifère Monarques étudie ses possibilités pour son projet Wasamac, à 15 km à l'ouest de Rouyn-Noranda.

Une firme est embauchée pour mener une étude conceptuelle sur le transport de matériel du gisement vers une usine de traitement existante.

Cette dernière possède aussi un parc à résidus.

Cette option éliminerait la construction d'une usine et les dépenses associées.

Tout le monde y gagnerait, croit le président et chef de la direction de Monarques, Jean-Marc Lacoste.

« Ça nous donne une idée que d'avoir une mine en opération un jour, avec du minerai qui est transporté vers un site plus loin, c'est une plus value pour les gens de l'endroit, donc ça élimine la construction d'un moulin, la construction des parcs à résidus, ça élime de l'exposition environnementale négative. »

Monarques aimerait rendre le projet rentable en diminuant les coûts de production. 

La relance de la mine souterraine n'est pas encore certaine, mais toutes les possibilités sont à l'étude.

Wasamac a des ressources mesurées et indiquées de 2,6 millions d'onces d'or.

- Avec la collaboration de François-Olivier Dénommé, Bell Média