Mort écrasé contre son camion : la CNESST rend son rapport

Le décès accidentel du travailleur Simon Vienneau-Fréchette, en septembre dernier, à St-Marc-de-Figuery, est attribuable à deux facteurs.

L'homme, qui était à l'emploi de Pneus GBM, a été poussé contre son camion par une pièce d'équipement et il était carrément dans un endroit dangereux.

Il changeait un pneu lorsqu'il a accidentellement poussé un levier.

Le directeur santé-sécurité à la CNESST, Ghislain Vallée, rappelle l'importance pour une entreprise et ses travailleurs d'analyser les risques :

«Les risques étaient là, comme dans bon nombre de situations.  Ça n'arrive pas tous les jours qu'il y ait un accident.  Il doit y avoir des éléments mis ensemble pour que l'accident se produise.  Par exemple, s'il avait opéré avec une télécommande, il n'y aurait pas eu d'accident».

La CNESST pourrait émettre un constat d'infraction à Pneus GBM et a interdit l'utilisation de la flèche articulée du camion.  Au moment du drame, Pneus GBM n'avait pas en sa possession le manuel du fabricant.

François-Olivier Dénommé, Bell Média