Non a l'exploitation des milieux humides, dit le REVIMAT

Le Regroupement Vigilance Mines de l'Abitibi-Témiscamingue (REVIMAT) n'est pas d'accord avec la croisade des municipalités sur le sujet des milieux humides.

Rouyn-Noranda, Val-d'Or, Senneterre et La Sarre, entre autres, demandent des dérogations au gouvernement pour les compensations liées à l'exploitation de ces milieux.

Selon l'organisme, ces milieux devraient être préservés à tout prix, nous dit le porte-parole du REVIMAT, Marc Nantel.

«Les milieux humides, c'est quelque chose d'essentiel pour la survie au niveau planétaire. On parle de poumon de la terre. Ce sont des puits de carbone. Ça stoppe le CO2.»

Le REVIMAT a d'ailleurs réalisée une vidéo pour informer la population sur le sujet.

Voici la vidéo en question: