Normétal ébranlée suite à un important incendie

Une quinzaine de personnes sont prises en charge par la Croix-Rouge suite à un important incendie à Normétal.

Les services d'urgence ont été appelés vers 14h10 dimanche sur la rue Commerciale.

À l'arrivée des pompiers, l'embrasement était déjà bien pris dans l'immeuble à logements. Dupuy et La Sarre sont donc venus en renfort. Au total, 45 pompiers sont intervenus.

15 bâtiments ont été touchés à divers degrés. Cinq sont une perte totale.

Le vent a beaucoup compliqué le travail, explique la directrice du service des incendies de Normétal, Doris Nolet.

« Le feu a sauté dans un garage qui était à côté du bloc appartements, et quand le garage s'est mis à brûler, il y avait toutes sortes de gaz, toutes sortes d'outils là-dedans. Ç'a sauté sur une maison unifamiliale qui était en arrière ,et puis avec la force du vent, ç'a sauté sur un ancien dépanneur, qui est de l'autre côté, sur la 4e avenue. La maison voisine a été endommagée beaucoup par l'eau et le feu. »

Heureusement, tous les occupants ont pu évacuer et personne n'a été blessé. Deux pompiers ont toutefois été légèrement incommodés par la fumée.

Un feu de joie qui tourne mal

Cette tragédie serait liée à un feu extérieur allumé par de jeunes citoyens, explique la directrice.

« C'est des jeunes dans la vingtaine qui ont pris, on appelle ça des "tubs" de laveuse, ils ont fait un petit feu là-dedans, un peu feu de joie. On m'a dit que les jeunes sont rentrés dans l'appartement pour aller chercher quelque chose, et quand ils sont sortis, le feu avait couru dans le foin et ça s'est propagé au garage et à l'édifice. »

Ces jeunes ont été rencontrés par les policiers, qui ont fait enquête.

La Sureté du Québec soumettra le dossier au Directeur des poursuites criminelles et pénales, qui déterminera si des accusations pourraient être portées.

La communauté se mobilise

En ce lundi matin, les pompiers terminaient d'arroser afin de s'assurer que tous les foyers étaient maîtrisés. Ils seront là encore une partie de la journée pour sécuriser le périmètre.

C'est très difficile à vivre pour la petite municipalité de 850 âmes. Doris Nolet elle-même n'était jamais intervenue sur un aussi gros brasier.

« C'est très difficile... Hier soir, on sentait la panique chez la population. Ce matin, c'est sûr que les gens viennent faire un tour et sont vraiment désolés de ce qui est arrivé. C'est vraiment mon plus gros feu... j'espère qu'il n'y en aura pas d'autres de cette ampleur-là. »

La communauté de Normétal se mobilise d'ailleurs pour les sinistrés.

Les gens qui auraient des meubles, vêtements ou autres à donner peuvent se diriger sur la page Facebook Notre Normétal natal. Des bénévoles iront ramasser partout en Abitibi-Ouest.