Ottawa injecte 291 M$ dans les services de police autochtones

Ottawa investira jusqu'à 291 M$ sur cinq ans pour le maintien des services de police dans les collectivités des Premières Nations et des Inuits.

C'est pour les communautés actuellement desservies sous le Programme des services de police des Premières Nations.

En Abitibi-Témiscamingue, c'est le cas de Pikogan, de Lac Simon et de Témiskaming First Nation, notamment.

L'argent devrait permettre une meilleure sécurité des agents et de meilleurs salaires, l'achat d'équipement et l'éventuel ajout d'agents. 

Cette annonce était attendue par les chefs de police, qui se sont récemment plaints de sous-financement. 

Les chefs avaient dénoncé en décembre le fait qu'ils n'avaient encore reçu aucun signal de la reconduction du financement, alors que l'entente se termine le 31 mars prochain.