« Ottawa pourrait aider les policiers de Lac-Simon sans les paradis fiscaux » - Alexandre Boulerice

Le gouvernement fédéral pourrait très bien investir dans le poste de police de Lac-Simon s'il agissait pour contrer l'évasion fiscale.

C'est l'opinion du député néodémocrate de Rosemont-La Petite-Patrie, Alexandre Boulerice.

Le débat est revenu sur la table cette semaine suite à un reportage de l'émission Enquête sur le cabinet KPMG.

Ce dernier vendait un système permettant à de riches Canadiens de cacher leur argent de l'impôt.

Le NPD demande la fin des ententes de pardon et des échappatoires disponibles pour les Canadiens les plus riches.

De passage en Abitibi-Témiscamingue en tant que « lieutenant » du Québec pour le NPD, l'homme politique n'a pas mâché ses mots pour écorcher le gouvernement Trudeau.

« Ce qu'on veut, au NPD, c'est que les règles soient les mêmes pour tout le monde, parce qu'on perd des milliards de dollars par année. Ça, ça veut dire quoi? Qu'on a moins d'argent pour prendre soin de nos personnes âgées, pour réparer nos routes ou pour payer des policiers dans les communautés autochtones comme à Lac-Simon. Le fédéral dit qu'il n'a pas d'argent, mais il est là l'argent, il est dans les paradis fiscaux. »

Simon Daoust, Bell Média

Défendre les régions à Ottawa

Par ailleurs, Alexandre Boulerice rencontrera divers groupes et organismes de la région aujourd'hui.

Déjà, on lui a parlé de la pauvreté des couvertures cellulaire et Internet et des inquiétudes en agriculture.

Alexandre Boulerice assure qu'il sera à l'écoute des gens et ira au front pour défendre leurs intérêts.

« Il va falloir insister auprès du gouvernement fédéral pour que l'accès à Internet et l'accès à la téléphonie soient considérés comme un service qui est d'utilité publique pour les individus, mais aussi pour les entreprises. En ce qui concerne l'agriculture, tout le dossier du lait diafiltré, du lait en poudre qui fait mal à nos producteurs laitiers. »

Le député rencontrera notamment le Réseau BIBLIO et visitera la Fonderie Horne.