Passage du BAPE à Val-d'Or

Le Bureau d'audiences publiques sur l'environnement est à Val-d'Or ces jours-ci pour discuter du projet de mine Akasaba Ouest, d'Agnico-Eagle.

Une première étape consiste à recueillir les questions des organismes et citoyens sur le projet de mine de cuivre et d'or à ciel ouvert à 15km à l'est de Val-d'Or.

Au jour 1, il a été question du transport de minerai sur les routes, de compensations des milieux humides et de restauration.

Ce dernier point tracasse le porte-parole du Regroupement Vigilance Mines de l’Abitibi et du Témiscamingue, Marc Nantel :

"C'est un peu inquiétant ce qu'on entend.  Les méthodes privilégiées pour mettre de côté les résidus miniers potentiellement générateurs d'acide, il y a des problèmes à long terme".

Marc Nantel

De la minière Agnico-Eagle, Marc Moffette :

"On n'a pas eu de surprises réelles.  Le projet, on l'étudie depuis plus de deux ans.  On a consulté les gens sur leurs préoccupations.  On a bien répondu dans nos études, nos consultations et hier soir aussi".

François-Olivier Dénommé, Bell Média

Le jour 2 du BAPE servira notamment à parler de la poussière et des impacts sur la population de caribous.