Pierre Dufour défend l'implantation des maternelles 4 ans

Malgré la grogne, le ministre régional, Pierre Dufour, défend toujours l'implantation des maternelles quatre ans imposée par la CAQ.

 

Plus de 30 000 personnes ont signé une pétition demandant au gouvernement de reculer sur le projet.

Le député d'Abitibi-Est continue de défendre ce nouveau service, qui se veut selon lui un ajout au réseau des CPE.

« C'est une offre de service additionnelle qui va être offerte aux parents, et les parents vont pouvoir choisir soit une maternelle quatre ans, ou encore de rester en CPE. Je trouve qu'on essaie présentement de crier beaucoup plus fort que ce qu'est le projet de société que le gouvernement essaie de mettre en place. »

- Pierre Dufour

La société doit évoluer, selon Dufour

De passage chez nous hier (lundi), la présidente de la Fédération des intervenantes en petite enfance du Québec (FIPEQ-CSQ), Valérie Grenon, demandait à nos députés de faire bouger les choses.

Pierre Dufour déplore le fait d'être interpellé publiquement sans avoir été contacté personnellement pour une rencontre privée.

Il rappelle que les classes seront établies selon les besoins et la demande, et estime qu'il faut être ouvert à voir la société évoluer.

« Il ne faut pas avoir peur. Je pense que c'est le même principe lorsqu'on a créé les CPE, il y avait de l'opposition, certains étaient pour, certains étaient contre, on est dans la même situation aujourd'hui. Au-delà de ça, je pense que c'est tout à fait légitime de vouloir améliorer le système et non de simplement s'encabaner dans un système et de dire que c'est le seul système qu'il faut supporter. »

- Pierre Dufour

Pour les commissions scolaires, l'ajout des maternelles quatre ans si rapidement représente un défi, en raison parfois du manque de locaux et de ressources disponibles.