Plusieurs personnes se mobilisent pour la relève agricole en A-T

L'assemblée générale annuelle 2018 du Syndicat de la relève agricole de l'Abitibi-Témiscamingue se tenait le week-end dernier et plusieurs personnes se sont réunies pour parler «relève». 

Actuellement, ladite relève est présente en bonne quantité, mais tout n'est quand même pas parfait, nous dit le président du Syndicat, Simon Leblond: 

«On aurait de la place pour accueillir plus de jeunes qui s'intéressent à l'agriculture et à l'occupation du territoire.»

Deux enjeux majeurs

Appelé à nous décrire les principaux enjeux touchant à l'agriculture en région, Simon Leblond est sans détour:

«En production laitière, avec la baisse du prix du lait à la ferme. Dans le boeuf, actuellement on a pas d'abattoirs au Québec, alors ça amène des dépenses supplémentaires en région.» 

Par ailleurs, une déléguation de la Fédération de la relève agricole du Québec été formée afin de participer au 36e congrès de l'organisme qui aura lieu à Québec, les 8, 9 et 10 mars prochain.