Preissac recule sur son budget controversé

La municipalité de Preissac abdique sous la pression citoyenne et abroge son budget municipal déposé en décembre.

Plus de 80 citoyens étaient présents au conseil municipal mardi, un record (10% de la population).

Ils ont déposé une pétition, signée par près de la moitié de la population, pour demander une révision du budget et des taux de taxation à la baisse.

Rappelons que les dépanneurs avaient annoncé leur fermeture imminente en raison d'une hausse de taxes de 49,5 %.

Le maire de Preissac, Stephan Lavoie, a entendu leurs doléances.

« La pétition, c'est sur qu'on va l'étudier. L'équipe administrative est en train de faire un travail avec le MAMOT pour rectifier le budget. Dans le passé, il y avait eu une demande qui était de développer et d'aller de l'avant, on l'a fait. Là, on nous demande de couper, donc on va faire un budget coupé. Mais c'est la sécurité de nos gens, de nos citoyens, qui est primordiale, donc c'est sur qu'on va accentuer ça, pour ce qui est du reste, il va y avoir des coupures majeures. »

Le budget sera donc révisé et un nouveau sera adopté le 13 mars prochain.

Plus de dialogue

Le maire Lavoie espère que le 90 % de la population qui n'a pas assisté au conseil de mardi soit plus présent à cette date, pour favoriser le dialogue.

Les citoyens demandaient aussi plus de transparence, ce que le maire Stephan Lavoie s'engage à faire.

« Ça nous a amenés aussi à faire une réflexion. Moi-même, comme maire, c'est d'être plus transparent selon la nouvelle loi aussi, parce que la loi 122 vient d'être déposée au mois de juin. Il faut s'adapter. C'est une belle rencontre, je suis très, très satisfait. »

Il s'est aussi dit satisfait de voir que la division qui existait auparavant entre les secteurs nord et sud avait été mise de côté.

Par ailleurs, une concertation citoyenne est toujours prévue pour le 27 mars.