Près de 1000 cas d'aide médicale à mourir

Près de 1000 patients ont eu recours à l'aide médicale à mourir depuis l'entrée en vigueur de la loi québécoise et canadienne.

Autant d'hommes que des femmes en ont fait la demande pour mettre fin à leurs souffrances. 

En Abitibi-Témiscamingue, il y a eu quatre demandes, toutes acceptées et concrétisées.

Le cancer est la cause principale des requêtes. 

Dans la moitié des cas, l'aide médicale a été reçue à l'hôpital. 

La loi canadienne est entrée en vigueur en juin dernier, soit 6 mois après celle adoptée au Québec. 

Le gouvernement fédéral promet de rendre publiques les données sur les demandes refusées dans son prochain rapport.