Projet Authier: Sayona se plie aux demandes d'Amos

Sayona Québec n'a pas perdu de temps pour acquiescer aux différentes demandes et suggestions de la Ville d'Amos concernant son projet minier Authier.

Tel que demandé, il y aura donc une assemblée publique à Amos le 27 juin en soirée, en plus de celles déjà à l'horaire à La Motte et à Pikogan.

La période de consultations publiques prévues par le ministère des Ressources naturelles sera aussi prolongée jusqu'au 20 août, et des précisions seront données sur le mort-terrain.

Un rapport des assemblées sera publié, incluant les réponses aux préoccupations des gens, et des suivis seront faits.

Le directeur du développement durable du projet Authier et porte-parole de Sayona Québec, Marc Parson (par-son à la française), assure que la minière a un souci de bon voisinage.

« Tous les citoyens n'auront pas nécessairement le temps de lire l'entièreté de ce rapport, c'est pour ça que nous trouvons important de les rencontrer à nouveau en septembre pour leur reformuler ces réponses-là. Si jamais il y a de nouvelles questions, bien sûr, nous recommençons le processus. »

Amos suivra le dossier

Le maire d'Amos, Sébastien D'Astous, se réjouit de l'écoute de la minière et estime que ses demandes étaient justifiées.

« Présentement, ils acquiescent à nos demandes. Le lien de communication, il est là puis on va suivre les consultations publiques. On aura à se positionner suite à l'analyse de nos experts au niveau de l'étude qui est présentement sur le site Internet de Sayona Québec. »

Un comité de suivi sera mis en place prochainement et les citoyens seront consultés tout au long de la durée de vie de la mine.

Sayona Québec déposera sa demande de certificat d'autorisation à la fin des consultations de juin.