Prolongation de l'Enquête nationale sur les femmes autochtones

L'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées pourrait se poursuivre jusqu'à la fin 2020.

C'est du moins ce qu'espèrent les commissaires.

Elles ont officiellement demandé à Ottawa de prolonger leur mandat de deux ans.

La commissaire en chef, Marion Buller, a expliqué que la très importante participation des familles, victimes et communautés l'empêcherait de terminer les travaux adéquatement d'ici la fin de cette année.

Elle veulent plus de temps pour les recherches et la commémoration.

L'Enquête espère ainsi rejoindre plus de communautés. Plus de 760 témoins ont été entendus jusqu'à maintenant.

Cette prolongation de mandat n'a pas encore été chiffrée. Ottawa étudie la demande.