QS parle d'éducation et de Premières nations

Québec solidaire promet de rencontrer les chefs autochtones dans les 100 premiers jours d'un mandat.

La promesse est faite par les porte-parole du parti, Gabriel Nadeau-Dubois et Manon Massé, de passage dans notre région en fin de semaine.

Manon Massé tend la main aux membres des Premières nations :

«De faire savoir aux chefs des communautés que pour Québec solidaire, ils soient assurés que notre préoccupation, c'est de faire main dans la main sur ce qui les touche et les concerne».

- Manon Massé

Par ailleurs, Québec solidaire réitère son engagement de mettre fin aux subventions publiques des écoles privées.

Ce serait, annuellement, une économie de 100$M.

Pour la candidate dans Rouyn-Noranda-Témiscamingue, Émilise Lessard-Therrien, ce n'est pas à tous les Québécois de payer pour 12% des élèves qui vont au privé:

«Des écoles privées, on n'en a pas en Abitibi-Témiscamingue.  Les gens ici ne devraient pas avoir à financer, avec leurs impôts et leurs taxes, pour des services auxquels ils n'ont pas accès.  En plus, des services qui font de l'écrémage.  Nous, on veut que ces sommes-là puissent être disponibles pour l'école publique».

- Émilise Lessard-Therrien

Québec solidaire poursuit sa fin de semaine à Rouyn-Noranda, puis à Ville-Marie.