Qu'adviendra-t-il de la SPCA de Rouyn-Noranda?

Les prochains mois s'annoncent à la fois déterminants et nébuleux pour la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux de Rouyn-Noranda. 

Selon le journal La Frontière, on a informé la SPCA le 1er août dernier que l'entente qui la liait à la ville prenait fin le 31 décembre prochain. 

En attendant, la municipalité a émis aujourd'hui(mercredi) un appel de propositions pour le service de fourrière sur son territoire, mais le tout ne touche qu'à un service de fourrière, qui consitue un service d’hébergement, de nourriture et de soins pour 72 heures.

Suite à ces 72 heures, le futur de l'animal est encore très incertain. 

C'est l’adoption d’un nouveau règlement sur les animaux en juillet dernier qui a fait que l’entente initiale, signée en 2005, est finalement devenue dépassée.