Québec aide la cause autochtone en région

Assaut sexuel secours de Val-d'Or pourra aller de l'avant avec son projet Mikizi.

Québec octroie 238 000$ à l'organisme sur trois ans, ce qui permettra notamment l'embauche d'une intervenante autochtone à temps plein.

L'organisme pourra tenir des rencontres individuelles pour les femmes autochtones ayant subi des abus de toute sorte.  Il y aura aussi des groupes de soutien, des cours d'autodéfense et de la sensibilisation en bas âge dans les écoles.  L'intervenante Meela Mykoo :

"On a un programme qui a été développé par notre CALACS et on va l'adapter aux communautés.  Avec ça, on va pouvoir leur donner tous les outils dont ils ont besoin".

- Meela Mykoo

François-Olivier Dénommé, Bell Média. Photo : Meela Mykoo

Un peu plus tôt lundi, le ministre des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, a offert 555 000$ à la communauté de Kitcisakik pour pouvoir mettre un dôme sur une patinoire et pour rénover des habitations :

"C'est très important, on était dans l'école primaire et on voyait des jeunes algonquins maniaques de hockey.  Ils avaient des tuques avec les équipes de la LNH.  C'est une autre façon de promouvoir les saines habitudes de vie".

- Goeffrey Kelley

François-Olivier Dénommé, Bell Média. Photo : Geoffrey Kelley

Le ministre Kelley a aussi visité le Centre d'amitié autochtone de Senneterre pour en savoir plus sur son service d'intervention psychosocial.