Québec investit 200 M$ pour contrer les violences sexuelles

Québec va consacrer 200 millions de dollars sur 5 ans à sa nouvelle Stratégie pour prévenir et contrer les violences sexuelles.

Ce plan d'action était attendu depuis plusieurs années, mais ce sont les récents événements de l'Université Laval et les allégations contre le député Sklavounos qui ont forcé le gouvernement à agir maintenant.

44M$ serviront à mettre en place de nouvelles actions, dont la majorité pour l'intervention.

La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, veut que les victimes soient mieux accompagnées.

« Imaginez un enfant qui témoigne contre papa, contre un oncle, contre un membre de la famille, c'est terrible. On a des petits paravents, mais ça ne fait rien, il faut améliorer cet accompagnement-là des victimes. »

Les Centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel espèrent que cette mesure passera par un meilleur financement de leurs organismes.

Ils militent pour le retour des cours d'éducation sexuelle dans les écoles.

Intervenante au Point d'Appui, à Rouyn-Noranda, Judy Noury, souhaite que ça permette à plus de victimes de se reconnaître.

« En grandissant, ils vont être capable de reconnaitre les bons touchers, les mauvais touchers, c'est quoi un secret, c'est quoi un bon secret, un mauvais secret. À partir de là, on met les bases pour qu'en grandissant, peut-être qu'on va plus reconnaitre ce qui était une agression à caractère sexuel. »

La prévention et la recherche sont d'autres aspects importants.

Un plan particulier pour les femmes autochtones viendra plus tard.